TU ETAIS DEJA MORT

Quand j’aurai dû trimer,

Quand j’aurai dû t’ aimer,

Trouver grâce à tes yeux,

Et ne plus t’ennuyer.

 

Mais je n’ai jamais su,

Comment te rendre heureux,

Tu m’ semblais dépourvu,

De toute humanité.

 

Moi, pourtant j’étais là,

Et j’étais là pour toi,

Même si tu m’ voyait pas,

Comme si je n’existais pas.

 

J’ sais pas si t’as remarqué,

Mais je me suis maquillée,

Je m’ suis faite belle pour toi,

Mais je sais que tu t’en vas.

 

Je crois que tu t’en fous,

Peut t’être que t’es trop fou,

Après ce que t’as vécu,

Tu ne te bas même plus.

 

Je crois que t’étais déjà mort.

Quand je t’ai rencontré,

Qu’il est mauvais le sort,

Moi qui t’ai tant aimé.

 

Laisser un commentaire