VIVRE

Souffrir mille morts,

Bon sang ça c’est fort,

Quoiqu’ un peu littéraire,

Mais c’ est leur affaire.

 

Souffrir c’ est naturel,

Comme dans la vie réelle,

Au début tout va bien,

Et puis ça va ça vient.

 

Les tout petits soucis,

Deviennent des ennuis,

On fait avec on survit,

En oubliant sa propre vie.

 

Plus tard et plus difficile,

Les neurones moins dociles,

Dont chaque soucis est tueur,

De son esprit encore tuteur.

 

Souffrir mille morts,

Quel terrible sort,

A t’ il vécu si longtemps,

Pour de tels tourments.

 

 

Laisser un commentaire