TERRE D’ ESCLAVAGE

Ils ouvrent les yeux sur un monde sauvage,

Notre terre redevient terre d’ esclavage,

Des maîtres impudents prennent en otage,

Des hommes autrefois pétris de courage.

 

Naître aujourd’hui sous le carcan maudit,

Des financiers véreux au féroce appétit,

Nos enfants mêmes seraient des produits,

Déjà enregistrés dans la colonne profit.

 

Combien de smicards faut t’il à vos usines,

A combien d’hommes faut t’il rompre l’échine,

Pour que votre fortune soit enfin encline,

A respecter l’homme comme tout être digne.

 

Faire croire au petit peuple qu’il est associé,

Que son bonheur viendra de nos financiers,

Qu’il lui faut encore et toujours sacrifier,

Sa propre existence en faveur des rentiers.

 

Le travail n’aurait plus la valeur qu’il eut,

Il serait illusoire de croire en ses vertues,

Pour un maigre salaire au plus bas maintenu,

Assurant la fortune de quelques parvenus.

Une réponse à “TERRE D’ ESCLAVAGE”

  1. humeurisa dit :

    Une fois encore j’aime ! A bientôt.
    Isa

Laisser un commentaire