UN NOUVEAU MARECHAL

Le visage chafouin et la taille courte,

L’homme est malin, même s’il dégoute,

Par ses riches amis il est le Président,

Ils ont mis sur lui suffisement d’argent,

 

Les lois sont faites, en faveur des nantis,

C’est même pour ça, qu’ils ont investis,

Et les pauvres payent et payent encore,

Ils leurs faut subir la loi des plus forts.

 

L’injustice règne et le mensonge triomphe,

Les hommes se divisent et la haine gonfle,

A cause d’un intriguant sans foi ni sagesse,

Qui corromp en usant des pires bassesses,

 

L’honneur de tout un peuple à nouveau sali,

Pour les mêmes causes, les mêmes infamies,

Et encore d’innommables chasses à l’homme,

Et les mêmes discours toujours plus énormes,

 

Il est le président que notre peuple s’est choisi,

Comme en d’autres temps le maréchal s’offrit,

Ils se trouvent toujours de nouveaux électeurs,

Pour venir soutenir l’insoutenable horreur.

 

 

Laisser un commentaire