• Accueil
  • > COUP DE GUEULE DE SAINT DENIS

COUP DE GUEULE DE SAINT DENIS

Qu’il est beau le ciel de printemps,

Dans nos belles cités de banlieues,

Les voitures brûlent en ce moment,

Leur fumée noire s’élève aux cieux,

 

Il faut bien que la jeunesse s’amuse,

Et certains bien plus que d’autres,

Pour eux le feu remplace les muses,

Les arts semblent manquer d’apôtre,

 

Une voiture n’est pas un être humain,

Mais eux n’avaient que ce seul bien,

Dans nos cités on vit de petits riens,

C’est encore trop pour les crétins,

 

Ceux là maintenant se congratulent,

Tels des héros de nos radieuses cités,

Et leurs parents sont sans scrupule,

Eux leur voiture n’a pas encore brûlé,

 

Qu’il serait beau le ciel de printemps,

S’il n’y avait pas autant d’imbéciles,

Qu’elle serait belle notre ville,

Si l’on élevait mieux ses enfants.

 

Laisser un commentaire