APRES

11 mai 2008

Pour pleurer son coeur brisé,

Faut t’il encore avoir un coeur,

Comment pourrais- je t’oublier,

Toi qui fût mon seul bonheur,

 

Ma vie n’est plus sans toi,

Qu’une ombre sans lendemain,

Une apparence d’ être parfois,

Mais semblable aux humains,

 

Sans doute me faut t’il continuer,

Mais sans rêver juste pour vivre,

Dans la grande meute apprivoisée,

En ligne droite et sans dérive,

 

Je n’aurai plus le droit d’hurler,

Mais il me faudra marquer le pas,

Tout ce malheur qui me fait chialer,

Comme si je pouvais vivre sans toi,

 

Le coeur peut t’il se reconstruire,

Pour battre à nouveau la chamade,

L’amour est promesse d’avenir,

Sans toi c’est ma vie qui s’évade.

 

 

NOUS LES BANQUIERS

11 mai 2008

 

Nous les pauvres banquiers,

Nous devons bouffer aussi,

Venez donc vous endetter,

Dans nos petits paradis,

 

Chez nous il y a du pognon,

Chez vous il y a des besoins,

Ne soyez pas si grognons,

Vous ne manquerez de rien,

 

Ne discutez pas le taux,

L’usure est interdite,

On est pas des escrocs,

Tout juste à la limite,

 

L’avenir vous sera radieux,

Vous paierez sans limite,

Pas beaucoup plus heureux,

Et même un peu plus tristes,

 

Mais il vous reste encore,

Jusqu’au surendettement,

A faire un petit effort,

Signez nos documents.

L’ ETOILE JAUNE

10 mai 2008

 

Maman dis moi sais tu,

J’ai vu le grand Nathan,

Porter sur ses vêtements,

Un étoile jaune cousue,

 

Je l’ai vu dans la rue,

Et bien d’autres que lui,

Qui s’en vont aujourd’ hui,

Avec ce bout de tissus,

 

Maman dis moi pourquoi,,

Cette étoile à six branches,

Il faut que tu sois franche,

J’suis assez grand pour ça,

 

Je le sais mon enfant,

Viens là sur mes genoux,

Dans l’univers plus doux,

Auprès de ta maman,

 

Oui mon petit candide,

Cette étoile qui t’émeut,

Est celle que les hébreux,

Nomment l’étoile de David,

 

Les juifs de ce peuples sont nés,

Si ancien dans le temps,

Jugés trop sévèrement,

Et bien trop détestés,

 

Alors de méchantes gens,

Sur de faux prétextes,

Font des lois abjectes,

Qui font de Nathan,

La cible de ces gens,

 

Ces lois sont une infamie,

Toi qui connait bien Nathan,

Vois tu qu’il soit si différend,

De toi qui est son ami,

 

Nous sommes nés chétiens,

Et Nathan ne l’est pas,

Et ce n’est que pour ça,

Qu’ils imposent aux siens,

Toutes ces brimades là.

 

L’ ETOILE JAUNE

10 mai 2008

 

Maman dis moi sais tu,

J’ai vu le grand Nathan,

Porter sur ses vêtements,

Un étoile jaune cousue,

 

Je l’ai vu dans la rue,

Et bien d’autres que lui,

Qui s’en vont aujourd’ hui,

Avec ce bout de tissus,

 

Maman dis moi pourquoi,,

Cette étoile à six branches,

Il faut que tu sois franche,

J’suis assez grand pour ça,

 

Je le sais mon enfant,

Viens là sur mes genoux,

Dans l’univers plus doux,

Auprès de ta maman,

 

Oui mon petit candide,

Cette étoile qui t’émeut,

Est celle que les hébreux,

Nomment l’étoile de David,

 

Les juifs de ce peuples sont nés,

Si ancien dans le temps,

Jugés trop sévèrement,

Et bien trop détestés,

 

Alors de méchantes gens,

Sur de faux prétextes,

Font des lois abjectes,

Qui font de Nathan,

La cible de ces gens,

 

Ces lois sont une infamie,

Toi qui connait bien Nathan,

Vois tu qu’il soit si différend,

De toi qui est son ami,

 

Nous sommes nés chétiens,

Et Nathan ne l’est pas,

Et ce n’est que pour ça,

Qu’ils imposent aux siens,

Toutes ces brimades là.

 

LE MEDECIN

10 mai 2008

 

C’est sous un ciel d’orage,

Aux nuages lourds de pluie,

Que je vis son visage,

Comme l’image de la vie,

 

Le ciel de flèches ardentes,

Qui déchiraient la nuit,

Lui debout et souriant,

Devant nous si meurtris,

 

La porte grande ouverte,

Il entra calmement,

Vit l’enfant et le reste,

Maladie et tourments,

 

Les parents s’écartèrent,

Du lit de l’enfant,

Un litière de misère,

Dans une masure d’antant,

 

Tout le corps tremblant,

Frissonnant de fièvre,

Refusant vaillament ,

Que la mort ne l’enlève,

 

Le médecin vite agit,

Les remèdes les calmants,

Pour ramener à la vie,

Ce tout petit enfant.

DANS LA FAMILLE

10 mai 2008

 

Dans la famille c’est comme ça,

Dans la famille un jour ça va,

Et puis quand ça va pas c’est comme ça,

Faut pas forcer l’amour quand il est las,

Il y a de ces blessures et du corps et du coeur,

Ça cicatrise et ça guérit quand c’est l’heure,

 

Dans la famille c’est comme ça

Dans la famille un jour ça va,

Même quand le vieux parfois dérape un peu,

Qu’il picole beaucoup mais, beaucoup trop,

Recherchant dans l’alcool l’oubli et le repos,

Potter qu’il a le blues ou qu’il est trop vieux,

 

Dans la famille ç’est comme ça,

Dans la famille un jour ça va,

Un jour une larme et le lendemain il se marre,

Mais on sait pas pourquoi et puis c’est sa vie,

Comme s’il fallait chaque jour qu’il se justifie,

Et s’il en avait marre à larguer les amarres,

 

Dans la famille c’est comme ça,

Dans la famille un jour ça va,

Les parents ça vieilli et puis ça fout le camps,

Mais en attendant leurs sacrés cheveux blancs,

Ca vous prend la tête et puis ça vous embête,

Ces pas parce qu’ils sont vieux c’est qu’avec les ans,

C’est le passé qu’est présent et qu’ils regrettent,

 

Dans la famille c’est comme ça,

Dans la famille un jour ça va,

C’est à chacun son tour de vivre son roman,

D’en écrire chaque page à l’encre de son sang,

De se prouver qu’on existe et qu’on est bien vivant,

Que toutes ces années ben c’étaient pas que du vent.

 

 

 

LA PUTAIN

10 mai 2008

Bien sur Monsieur,je n’aime que toi,        logo2.gif

Mais oui Monsieur, pour moi tu comptes,

Je le vois tu pleures vas y raconte,

La vie c’est pas toujours comme ça,

 

Je sais Monsieur, t’as plus de boulot,

Chez toi t’ose pas rentrer leur dire,

Et puis que faire pour t’en sortir,

A ton âge c’est un peu salaud,

 

Mais Monsieur te laisse pas abattre,

Remonte la pente t’es un homme bien,

C’est pas ta faute et t’y peux rien,

Faut t’accrocher y a pas faut te battre,

 

Malgré ton âge tu dois repartir,

Tu peux le faire Monsieur, je le sais,

Ton corps n’est pas encore défait,

C’est à ta tête que tu dois le dire,

 

Regarde tes larmes je les bois,

Les chagrins Monsieur, moi je connais,

Dans mon métier je m’en passerais,

Relève la tête et regarde moi,

 

Mais oui Monsieur je le sais bien,

Tu vas partir reprendre ta vie,

Déja tu retrouves tes esprits,

Va maintenant auprès des tiens,

 

Tu sais Monsieur, je ne suis qu’une putain,

Avec mon coeur c’est différend,

En moi survit une âme d’enfant,

Qui ne supporte aucun chagrin.

AMOUR

3 mai 2008

Toi qui vient dans mes bras,

Comme un oiseau blessé,

Frissonner sous mes doigts,

De désirs enflammés,

 

Moi qui brûle d’amour,

Je ressens ton émoi,

Et ne peux rester sourd,

A mon envie de toi,

 

De ton corps abandonné,

J’oterais tous rempart,

Je te veux dénudée,

Offerte et sans fard,

 

Pour toi mes lèvres seront,

Humides et gourmandes,

Quand mes mains voleront,

En quête d’offrande,

 

Oh ma douce aimée,

Au grain de peau tactile,

A ton calice abreuvé,

Au bourgeon érectile,

Jamais n’en sera lassé,

 

Laisse moi t’aimer,

Comme avant de mourrir,

Laisse ton corps haleté,

Dans l’attente du plaisir,

 

Demain ne verra plus,

Nos deux corps enfiévrés,

Tant le plaisir nous tue,

C’est mourrir apaisé.

 

 

une histoire de vikings.rtf

1 mai 2008

 un une histoire de vikings.rtf dans POESIE rtfehistoiredevikings.rtf

Bonjour tout le monde !

27 avril 2008

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

1...45678